Article

Réseau Envie : l’économie circulaireau service de l’insertion professionnelle

En 35 ans, le réseau Envie a réussi à faire de la réparation et du recyclage une source de création d’emplois pour les personnes en insertion.

25 févr. 2020

2 minutes

L’aventure commence en 1984 à Strasbourg. Un groupe de travailleurs sociaux décide de limiter le gaspillage en réparant et revendant des équipements électroménagers, tout en insérant dans la société des salariés exclus du marché de l’emploi. Ainsi nait Envie, société ancrée dans l’économie circulaire et solidaire. Martin Spitz, alors psychologue et fils d’un marchand d’électroménager, prend la tête de cette nouvelle entreprise.

« Mon parcours chez Envie me permet d’acquérir des compétences solides, d’être plus autonome dans mes tâches et de prendre des responsabilités… Il faut que les jeunes sachent que les structures comme Envie existent »
Oumar - Envie Trappes

Cinq ans plus tard, en association avec Darty, Envie s’installe à Marseille et recycle tous les équipements électriques et électroniques des distributeurs mis à la benne. L’entrée en vigueur en 2006 de la directive européenne sur les DEEE (Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques) fondée sur le principe de responsabilité élargie des producteurs, donne un coup d’accélérateur au développement du réseau qui va ainsi faire du recyclage des DEEE sa deuxième activité clé. Aujourd’hui, un tiers des DEEE sont collectés par Envie en France. Le succès de ce modèle vertueux lui permet de se diversifier. Désormais, certains ateliers et magasins du réseau recyclent également des matelas, des meubles ou des pièces détachées et rénovent aussi du matériel médical (fauteuils roulants, lits médicalisés et matériels pour la toilette).

« J’ai énormément appris sur moi, je n’étais pas d’une nature très avenante. Ce travail m’a permis de m’ouvrir bien au-delà de ce dont je me sentais capable. »
Laurita - Envie Midi-Pyrénées

Pionnière de l’économie circulaire, l’association Envie est aussi et avant tout un acteur majeur de l’insertion professionnelle en formant les personnes éloignées de l’emploi. Les entreprises du réseau proposent ainsi un accompagnement pédagogique visant à préparer les salariés à leurs projets professionnels et à développer leurs compétences techniques. Plus de 60 % des salariés en insertion chez Envie s’engagent dans une formation qualifiante ou sur un nouveau poste à la sortie de leur contrat. Depuis sa création en 1984, le réseau a permis à près de 20 000 personnes de reprendre le chemin de la vie active.

Chiffres clés

  • 50 structures d’insertion en France
  • 1/3 des déchets d’équipement électriques et électroniques français collectés par le réseau Envie
  • 3000 salariés, dont 2 200 en insertion
  • 85 millions de chiffre d’affaires en 2018
  • 150 000 tonnes de déchets traités
  • 107 000 appareils rénovés soit 5 000 tonnes de déchets évités
Haut de page