Article

Ségur de la santé :votre salaire revalorisé

Le premier volet du Ségur de la santé permet à l’hôpital public, en première ligne de la crise sanitaire, de faire un pas pour répondre à vos attentes, personnels hospitaliers. Principale mesure plébiscitée : la revalorisation de votre salaire.

08 sept. 2020

2 minutes

Vous écouter et apporter des réponses concrètes à vos demandes. Tel était le principal objectif du premier volet du Ségur de la santé. À l’issue de cinquante jours de négociations, plusieurs mesures structurantes pour notre système de santé ont été prises. À commencer par l’enveloppe annuelle de 8,2 milliards d’euros, destinée à la revalorisation de vos carrières.

Ainsi, salariés de la fonction publique hospitalière, vous toucherez 183 euros nets supplémentaires par mois en deux temps : 90 euros de plus en septembre, puis 93 euros en mars. Vous aurez aussi la possibilité de mensualiser des forfaits d’heures supplémentaires.

Plus de lits et de personnels pour l’hôpital

Des moyens vont aussi être dégagés pour financer l’ouverture de 4 000 « lits à la demande » que les établissements hospitaliers pourront ouvrir en fonction des besoins. Et ce, afin de faire face, par exemple, à la grippe saisonnière ou à d'autres pics d'activité.

Autre annonce : attirer et conserver les médecins dans l’hôpital public. Olivier Véran, Ministre de la Santé, déclare à ce sujet : « Il y a bien sûr aussi l’enjeu tout aussi décisif de notre capacité à attirer et à conserver des médecins à l’hôpital public. Trop souvent, quand on est praticien hospitalier, on peut avoir le sentiment que le choix du service public n’est pas suffisamment reconnu. Reconnaître pleinement le choix du service public, l’engagement en faveur du service public, c’est aussi être cohérent et ne plus accepter de rémunérer au-delà du raisonnable, voire au-delà de l’entendement, des personnels extérieurs. »

Le gouvernement va donc fixer un plafond bloquant toute rémunération supérieure à ce seuil. Un point d’attention sera aussi porté sur les médecins étrangers (diplômés hors Union européenne), venus pallier la pénurie de praticiens en France et gagnant « à échelon égal et responsabilités égales », 40 % de moins que leurs collègues français. D’autres mesures sont également prévues pour réformer le système de santé en partant des besoins des territoires.

Ce Ségur de la santé n’est qu’une première étape pour les hôpitaux. « Si ces cinquante jours nous ont permis de bâtir les fondations, nous devons désormais prendre le temps de poursuivre la concertation, pour que ces mesures soient les plus opérationnelles et les plus efficaces possibles. » annonce Olivier Veran. Affaire à suivre….

« Mettre de l’argent sur la table pour revaloriser les rémunérations des personnels dans les établissements. Nous l’avons fait, mais ce n’est pas suffisant. Nous avons voulu changer de braquet et accélérer dans tous les domaines de la transformation de notre système de santé. »
Olivier Véran,Ministre des solidarités et de la santé

Le chiffre clé

183 euros nets de plus par mois sur votre fiche de paie

Haut de page