Fiche pratique

Des travaux d’intérieursans prise de tête

Entreprendre des travaux d’intérieur rime parfois avec casse-tête ! On vous donne quelques conseils pour rester zen.

14 oct. 2019

4 minutes

Comment choisir le bon professionnel ?

 Trois étapes pour bien sélectionner les artisans :

  1. Contacter plusieurs professionnels et comparer leurs tarifs

  2. Regarder les avis des entreprises sur Internet

  3. Vérifier auprès du tribunal de Commerce ou de la Chambre des métiers que le professionnel n’est pas sous contrôle judiciaire.

Bon à savoir : en cas de faillite de l’artisan, vous n’aurez quasiment aucun recours.

Le devis : mode d’emploi

Un devis s’établit, de préférence, après une visite du domicile par l’artisan.

Il doit comporter :

  1. une description précise des travaux
  2. une description des meubles à livrer (dimension, couleur, qualité du bois, etc.)
  3. le tarif horaire d’intervention
  4. le coût du déplacement
  5. les dates de début et fin des travaux
  6. la somme globale des travaux
  7. le nom, la raison sociale et l’adresse de l’entreprise

Le saviez-vous ?  Si les travaux sont estimés à plus de 150 euros, le professionnel est obligé d’établir un devis.

Que faire en cas de problème ?

Les problèmes que je peux rencontrer :

  1. abandon de chantier
  2. devis largement dépassé
  3. livraison de matériaux non conformes à ce qui était prévu
  4. finitions bâclées
  5. non-respect des délais
  6. refus d’annuler une commande par l’entreprise

Les solutions

Les assurances de protection juridique peuvent :

  1. fournir des renseignements pour éviter d’éventuelles difficultés juridiques
  2. proposer un accompagnement en cas de litige
« Le jour où j’ai décidé de refaire ma cuisine aménagée »
Marie B.

Pour embellir son intérieur, Marie B. a décidé d’installer une cuisine équipée. Entre travaux et malfaçons, elle nous raconte son aventure qui n’a pas été de tout repos.

« Au départ, tout s’est bien passé. J’ai d’abord signé un devis dans les règles de l’art avec un spécialiste de l’installation de cuisine. Les travaux se sont ensuite déroulés sans encombre, à la date prévue. Mais quelques mois après la fin du chantier, c’est la douche froide ! Je remarque que le revêtement de certaines portes se décolle et que le carrelage, supposé être d’excellente qualité, se fissure par endroits. Je contacte le professionnel qui fait la sourde oreille. Pour lui, la responsabilité doit être imputée au fabricant. Désemparée, je me suis tournée vers ma Protection Juridique GMF et un juriste. Un mois après l’envoi de mon dossier, une expertise réunissant l’ensemble des protagonistes a été organisée. D’une valeur de 750 euros, celle-ci a été intégralement prise en charge par ma Protection Juridique. Ce jour-là, j’ai signé un protocole d’accord avec le professionnel pour régler les points litigieux. A mon retour de vacances, les ouvriers étaient présents pour effectuer les réparations et changer les équipements défectueux. Cette fois-ci, le travail a été correctement réalisé et je peux enfin profiter de ma nouvelle cuisine ». 

Haut de page